2015 MISSION JRPARIS - TRANSITION IDNOMIC

IDnomic est l’éditeur français leader de logiciels de sécurité (PKI) pour des solutions de passeport en France, Moyen-Orient et Afrique. Il est également éditeur et fournisseur en SAAS de services de confiance (certificats électroniques) auprès de 120 grands groupes français.
Anciennement Opentrust, IDnomic a cédé en 2015 ses plus récentes applications et personnel à DocuSign, un leader américain de la signature, tout en assurant l’infogérance. L’exploitation ne peut être effectuée que par un prestataire de confiance certifié par l’Etat français.
70 collaborateurs après scission. CA 2016 > 12 M€.

IDnomic est le nouveau nom d'OpenTrust suite à la vente de son activité de signature électronique à l'opérateur américain DocuSign en 2015

Directeur de Transition de la Business Line Services de Confiance    12/2015 – 10/2016

Rattachement à la DG, membre du CODIR. Le périmètre managé représente tous les services de la principale direction et des fonctions support : SAAS, Intégrateur, Gestion des clés, Compliance Sécurité, Support Editeur, Informatique interne.
L’objectif est de redresser la Business Unit des services de confiance, déstabilisée par la vente et les départs, gérer le « carve-out », puis de la transférer à deux managers internes après montée en puissance tout en influençant la culture de la société vers un métier de fournisseur industriel de services.

30 collaborateurs managés, majoritairement en France.

  • Management des équipes pour améliorer la synergie transverse et les bonnes pratiques
  • Définition et gestion de la scission d'OpenTrust en IDnomic et DocuSign : restructuration, séparation des locaux, migrations du SI, mise en place de contrats d’infogérance, cession d'activités
  • Gestion de crises Clients / Moyen-Orient, Afrique et secteur de la défense.
  • Collaboration étroite avec le Commerce sur les propositions et la mise en place de partenariats
  • Définition du plan stratégique 3 ans et présentation aux actionnaires
  • Sécurité IOT : pilotage de la mise en production d'un projet Européen pour des véhicules connectés
  • Refonte de la cible de sécurité et renouvellement d’une certification PSCO suite à la scission et à l’évolution de la réglementation européenne